?>
La Martinopole
Le secteur ouest de la ville connaît une véritable attractivité grâce au culte martinien. Il en résulte la construction de la basilique de Perpet consacrée en 471 et la multiplication des édifices religieux. C’est la naissance de la Martinopole : la ville de Martin. Cet espace, alors modeste nécropole, devient centre de pèlerinage. Les boutiques et les logements, nécessaires à la population affectée au fonctionnement de ce complexe se développent. A partir des VIe - VIIe siècles, la Martinopole fait écho au quartier de la Cité (quartier cathédrale). Ces deux entités se développent indépendamment jusqu'à leur réunification, au XIVe siècle, à l'occasion de la construction d'une enceinte urbaine : la clouaison.
La martinopole conserve un habitat ancien et varié. Les maisons des chanoines de Saint-Martin, remarquables par leur qualité d’architecture, côtoient les demeures mixtes des artisans et commerçants. De nos jours la place Plumereau et les rues attenantes conservent l’essentiel de cet héritage qui témoigne de la grande prospérité de Tours à la fin du Moyen Âge. 

Les sites du chemin de la Martinopole

  1. La Tour Charlemagne
  2. La basilique Saint-Martin 
  3. La chapelle Saint-Jean, actuellement musée Saint-Martin 
  4. Le cloître Saint-Martin
  5. La Tour de l’Horloge 
  6. Les vestiges de l'enceinte de Châteauneuf 
  7. Le portail de la trésorerie de Saint-Martin 
  8. La chapelle du Petit-Saint-Martin
  9. La cathédrale Saint-Gatien
  10. La subvention de Saint-Martin 
  11. La maison de Léon Papin Dupont 
  12. L'abbaye de Marmoutier
4
Facebook Twitter